Navigation – Plan du site
Brèves d'histoire

Une année sous le signe de Barthes

Philippe Artières
p. 241-244

Résumés

Le centenaire de la naissance de Roland Barthes a donné lieu en 2015 à une série d’événements éditoriaux, artistiques et scientifiques qui témoignent de l’extraordinaire réception de cette pensée et des multiples usages qui en sont faits.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2019.

Aperçu du texte

La commémoration des grandes figures intellectuelles du xxe siècle à l’occasion de l’anniversaire de leur disparition – suivant leur degré de notoriété, dix, vingt, vingt-cinq ou cinquante ans après –, de la publication d’un inédit ou de la réédition d’un grand livre, ou, le plus souvent, à l’occasion du centenaire de leur naissance, est désormais une figure récurrente de la vie intellectuelle française. À l’âge du tout-mémoire, on célèbre ainsi nos penseurs souvent morts, parfois vivants, pour souligner « toute l’actualité de leur pensée ». Il y eut Sartre en 2005, Lévi-Strauss en 2008, Ricœur en 2013, Foucault et Derrida en 2014.

Cette année du centenaire de la naissance de Roland Barthes était donc attendue, d’autant que cet auteur avait été en 2002 l’objet d’une importante exposition au Centre Pompidou, par laquelle les commissaires Marianne Alphant et Nathalie Léger avaient déjà déplacé le regard sur R/B ; de même, la publication du Journal de deuil (celui de sa mère) avait en 2...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Artières, « Une année sous le signe de Barthes », Écrire l'histoire, 16 | 2016, 241-244.

Référence électronique

Philippe Artières, « Une année sous le signe de Barthes », Écrire l'histoire [En ligne], 16 | 2016, mis en ligne le 15 septembre 2019, consulté le 18 octobre 2017. URL : http://elh.revues.org/1137 ; DOI : 10.4000/elh.1137

Haut de page

Auteur

Philippe Artières

Philippe Artières, né en 1968, est historien, directeur de recherche au CNRS au sein de l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain de l’École des hautes études en sciences sociales à Paris. Spécialiste de l’histoire contemporaine de l’écriture ordinaire, il a publié une série d’ouvrages sur ce thème, dont La Police de l’écriture (La Découverte, 2013).

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CNRS Éditions
  • Logo CERILAC
  • Les cahiers de Revues.org