Navigation – Plan du site
Accélérations
Lectures

L’accélérationnisme, manifeste pour un nouveau travail politique exigeant

Alex Williams, Nick Srnicek, « Manifeste accélérationniste » (2014)
Sophie Wahnich
p. 210-214
Référence(s) :

Alex Williams, Nick Srnicek, « Manifeste accélérationniste », Multitudes, no 56, 2014, p. 23‑35 ; [En ligne], <www.multitudes.net/manifeste-accelerationniste/>

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2019.

Plan

Accélérationnisme, avenir, modernité
Les Lumières accélérationnistes devront-elles être léninistes ?

Aperçu du texte

La revue Multitudes dans son numéro 56 (automne 2014) a proposé une traduction (par Yves Citton) du Manifeste accélérationniste écrit par Alex Williams et Nick Srnicek et publié en anglais en mai 2013.

Ce Manifeste avait déjà connu dans le milieu marxiste élargi un succès international et se proposait de récuser en doute le mot d’ordre d’une slow attitude à réinventer face au monde néolibéral, pour prôner au contraire une course de vitesse entre deux modernités politiques, celle qui détruit et celle qui innove en vue du bien commun. Au cœur des préoccupations, la question climatique, qui détermine un futur apocalyptique. La question centrale est alors de savoir quelle stratégie conduira à pouvoir éviter le pire aussi bien sur le climat que sur les conséquences politiques d’une raréfaction des lieux habitables. Comment repenser la puissance politique contre le néolibéralisme sans nostalgie du fordisme arc-bouté, au moins en Europe, à un système colonial masqué par les attraits indénia...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sophie Wahnich, « L’accélérationnisme, manifeste pour un nouveau travail politique exigeant », Écrire l'histoire, 16 | 2016, 210-214.

Référence électronique

Sophie Wahnich, « L’accélérationnisme, manifeste pour un nouveau travail politique exigeant », Écrire l'histoire [En ligne], 16 | 2016, mis en ligne le 15 septembre 2019, consulté le 22 août 2017. URL : http://elh.revues.org/1100

Haut de page

Auteur

Sophie Wahnich

Sophie Wahnich est directrice de recherche au CNRS en histoire et science politique, au Tram/IIAC de l’EHESS. Spécialiste de la période révolutionnaire, elle interroge depuis l’expérience cosmopolitique du xviiie siècle les représentations actuelles de l’altérité, de la violence, de la guerre, en mettant au cœur du questionnement le rôle d’une raison sensible à l’œuvre. Elle a publié de nombreux ouvrages sur ces domaines de recherche : Les Émotions, la Révolution française et le Présent (CNRS Éd., 2009) ; L’Impossible Citoyen. L’étranger dans le discours de la Révolution française (A. Michel, 1997, 2010) ; La Longue Patience du peuple. 1792, naissance de la République (Payot, 2008) ; La Liberté ou la Mort. Essai sur la Terreur et le terrorisme (La Fabrique, 2003).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CNRS Éditions
  • Logo CERILAC
  • Les cahiers de Revues.org